Blog

Etudiants chinois en France : une aubaine

25 février 2015
|
Partager

88jobs, recrutement étudiants chinois

Ils sont plus de trente mille étudiants en France, dix-neuf mille en Allemagne, et plus de dix mille en Italie. Ceux-là, ce sont les étudiants chinois qui ont choisi de continuer leurs études dans les universités et hautes écoles d’ingénierie d’Europe. Depuis quelques années, on constate un véritable raz de marée de l’élite chinoise vers les pays du continent européen après bien sûr leur destination favorite à savoir les États-Unis. Récemment en France, le nombre d’étudiants chinois a quasiment explosé allant même jusqu’à vouloir supplanter le nombre d’étudiants marocains qui jusque-là étaient les principaux étudiants étrangers en France, selon les statistiques. Cependant, une question demeure à savoir dans quelle logique, la France accueille-t-elle cette vague d’étudiants chinois ?
Etudiants chinois, chouchous de la France
Les étudiants chinois sont véritablement choyés par les écoles de commerce et d’ingénierie. Certains instituts n’hésitent pas à leur trouver un personnel adapté qui pourrait les accompagner dans leur processus d’intégration en France. De plus, le plus important est que ces étudiants chinois sont accueillis par les plus grandes et prestigieuses écoles sans qu’il y ait pour autant une quelconque scolarité à payer. En effet, le gouvernement français offre chaque année à ces étudiants près de 640 000 euros de bourses tout cursus confondu. Ceci nécessite bien évidemment un véritable investissement que les responsables éducatifs jugent rentable.
Une aubaine pour les entreprises
Le véritable intérêt de cet accueil des étudiants dans les pays européens tels la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne et autres est de former des responsables qui pourraient ouvrir le marché chinois aux entreprises européennes. Ces responsables seront en quelque sorte des intermédiaires très utiles qui pourront aider les entreprises françaises à gagner des parts dans un marché chinois très sophistiqué. En effet, selon certains hauts responsables des entreprises françaises, c’est un investissement sur l’avenir très profitable. Cela permettra aux entreprises de délocaliser leurs activités en Chine en vue d’augmenter leur chiffre d’affaires.