Blog

Faire ses études en Chine : une opportunité professionnelle en or !

09 juillet 2018
|
Partager

Maîtriser le mandarin à un niveau professionnel est un réel avantage dans la recherche d'un emploi. Tous les secteurs ont besoin de profils qui maîtrisent la langue chinoise. Alors pourquoi ne pas aller faire ses études en Chine ? C'est ce dont nous parle Kavian Royai dans l'édition du mois de juin du magazine Le 9 où Laurent Clementz, le CEO de 88JOBS, témoigne. En voici un court résumé :
 
Pourquoi étudier en Chine est une réelle opportunité pour sa carrière professionnelle ? 
Il y a de plus en plus de gens qui partent étudier Chine, mais il faut distinguer ceux qui ne partent que pour un semestre en ne revenant qu’avec de bons souvenirs en poche, et ceux qui partent pour plus longtemps et une vraie maîtrise du chinois au retour.



Des profils parlant chinois se faisant rares...
Il y a encore trop peu de Français qui maîtrisent vraiment le chinois, qui peuvent lire ou écrire des mails au travail par exemple. Nous avons une base de plusieurs milliers de candidats, et en mettant les Français d’origine chinoise à part (qui ont un vrai avantage), seul un très faible pourcentage d’entre-eux sont pleinement opérationnels au travail, à l’oral comme à l’écrit.



Mais pas obligatoirement bilingues !
Si les compagnies recherchent des gens qui connaissent bien les deux cultures, ça ne veut pas dire qu’elles cherchent uniquement des bilingues. Les compagnies chinoises qui s’installent à l’étranger vont commencer par recruter d’abord des profils très biculturels. À partir d’un certain degré d’expansion, elles vont recruter des locaux, et c’est là que les « bons souvenirs » vont quand même rentrer en compte et que les petites études vont pouvoir se valoriser. C’est ce qui va faire que le candidat sera attiré vers les compagnies chinoises, qu’il aimera côtoyer toute la journée des collègues chinois, aller manger avec eux, ... C’est important, car la culture des entreprises chinoises est assez différente.



Quels sont les secteurs les plus dynamiques pour les candidats parlant chinois ?
Tous les secteurs ont besoin de gens qui maîtrisent la langue chinoise, que ce soit en retail ou en architecture puisque tous les secteurs sont susceptibles de s’adresser au marché chinois.
Dans des pays comme la France, ou la Grande-Bretagne, qui sont moins industrialisés, la demande est plus forte en vente, avec 45 % à 50 % des offres dans ce secteur, suivie de certains domaines comme l’informatique. Dans des pays plus industrialisés comme l’Allemagne, on aura plus de demande en ingénieurs par exemple, mais là aussi, il faudra un vrai bagage linguistique en chinois.
Aujourd’hui, on a encore trop de candidats français sinophones avec un profil généraliste et sans vraie spécialité, alors que d’un côté, on a des profils chinois très spécialisés, trilingues voire quadrilingues, qui sont du coup très compétitifs.

 

Alors si vous faites partie de l'un de ces candidats, n'hésitez pas à vous rendre sur 88JOBS !
Vous avez trouvé cet article intéressant ? Alors n'hésite pas à le lire entièrement et à consulter les éditions précédente du magazine Le 9 !